Aujourd’hui, entre la complexité des informations et les réformes en cours, comprendre et percevoir les possibilités de financement de sa formation peut parfois s’avérer rebutant. Pas de panique !!! Cet article est là pour vous aider, nous allons vous présenter et faire un point sur les différents dispositifs possibles pour financer votre formation en BPJEPS et votre rémunération en fonction de votre situation.

A noter que des changements sont toujours en cours pour l’année 2019, tous les textes n’étant pas parus.

Vous êtes sans emploi et/ou en études

Le contrat d’apprentissage

          Un contrat d’apprentissage vise l’obtention d’une qualification professionnelle, d’un titre ou un diplôme enregistré au Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP). C’est l’occasion pour l’apprenti d’acquérir une forte expérience professionnelle et un titre reconnu au niveau national, tout en étant salarié à part entière (vous percevez une rémunération calculée en fonction de votre âge). L’apprenti alternera son apprentissage entre le centre de formation et sa structure professionnelle.

Ce type de contrat est déstiné aux jeunes de 16 à 29 ans révolus mais aussi à certains publics sans limite d’âge :

  • Signataires d’un nouveau contrat visant un diplôme de niveau supérieur au précédent
  • Signataires d’un nouveau contrat suite à une rupture du précédent
  • Travailleurs handicapés
  • Porteurs de projet de création ou de reprise d’entreprise
  • Sportifs de haut niveau

Ce qui a changé en 2019

Limite d’âge repoussée à 29 ans révolus
Durée minimale du contrat réduite de un an à six mois
Modalités de mise en œuvre et de rupture assouplies
Financement et enregistrement du contrat assurés par un OPCO

Le contrat de professionnalisation

Le contrat de professionnalisation concerne :

  • Les jeunes de 16 à 25 ans
  • Les demandeurs d’emploi de 26 ans et plus
  • Les bénéficiaires de minimas sociaux (Revenu Solidarité Active, Allocation de Solidarité Spécifique ou Allocation aux Adultes Handicapés) et ancien titulaire d’un Contrat Unique d’Insertion

          Son objectif est de permettre l’obtention d’un diplôme ou d’un titre RNCP en permettant au salarié d’alterner la formation théorique en organisme de formation et expérience professionnelle sur le terrain en structure.

Ce qui a changé en 2019

Durée maximale portée à 36 mois
Possibilités de mobilité à l’étranger renforcées

Le financement région

          Le Programme Régional Qualifiant a pour objectif de permettre à des demandeurs d’emplois inscrits à Pôle Emploi de suivre une formation qui permet d’obtenir une certification et/ou qualification dans le but d’accéder directement à l’emploi. La candidature du demandeur d’emploi aura été validé par la région prend donc en charge le financement des coûts pédagogiques ainsi que la rémunération du stagiaire (en fonction de votre situation).

          L’accès au programme peut se faire suite à votre candidature ou après orientation par un conseiller Pôle emploi ou Missions locales qui validera votre projet.

Autofinancement

          Comme son nom l’indique, l’autofinancement correspond à la prise en charge des coûts de formation par vous-même. Cela veut aussi dire que contrairement aux autres dispositifs, vous ne percevrez aucune rémunération.

          Avec l’autofinancement, vous devez trouver une structure de stage dans le cadre de l’alternance.

Vous êtes salarié

La promotion par alternance « Pro-A » (ex période de professionnalisation)

          Mis en place à partir du 1e janvier 2019, le dispositif Pro-A facilite l’évolution ou la réorientation professionnelle par des formations en alternance visant une qualification reconnue (inscrite au RNCP et de 150 heures minimum).

Les salariés concernés sont ceux dont le niveau de qualification est inférieur à la licence :

  • En contrat à durée indéterminée (CDI)
  • En contrat unique d’insetion à durée indéterminée (CUI-CDI)
  • Sont également éligibles les sportifs ou entraineurs professionnels en CDD (sous réserve de leur niveau de qualification)

Le CPF de transition professionnelle

          A compter du 1e janvier 2019, le Congé Individuel de Formation a été remplacé par le CPF de transition professionnelle. Son principe : permettre au salarié d’utiliser son crédit de formation pour financer une action certifiante en vue d’une réorientation professionnelle.

Les salariés pouvant bénéficier de ce dispositif sont :

  • D’une ancienneté d’au moins 24 mois, consécutifs ou non, en qualité de salarié, dont 12 mois dans l’entreprise, quelle qu’ait été la nature des contrats de travail successifs
  • D’une ancienneté d’au moins 24 mois, consécutifs ou non, en qualité de salarié, quelle qu’ait été la nature des contrats de travail successifs, au cours des 5 dernières années dont 4 mois, consécutifs ou non, en contrat de travail à durée déterminée au cours des 12 derniers mois

Le plan de développement des compétences

          Depuis le 1er janvier 2019, le plan de développement des compétences remplace le plan de formation. Ce dispositif permet à un salarié de suivre une formation à l’initiative de son employeur.

          Le plan de développement des compétences est à l’initiative de l’employeur et peut concerner chaque salariés qui ne peuvent s’y opposer. Pendant la formation, la rémunération du salarié est maintenue, le coût de la formation est pris en charge et a lieu durant le temps de travail.

Le compte personnel de formation

          A l’entrée dans la vie active, le compte personnel de formation est ouvert à chaque salarié. Ce dernier, en fonction de ses activités professionnelles, cumul des heures transformées en euros (= à 15€/heure). La somme permettra à son bénéficiaire de financer une formation, visant un diplôme/titre à finalité professionnelle ou un certificat de qualification professionnelle (CQP) à condition que ceux-ci soient inscrits au RNCP.

          Les salariés (quel que soit leur contrat de travail) et demandeurs d’emploi peuvent prétendre à ce type de financement.

          Comme vous avez pu le voir, il existe plusieurs dispositifs pour financer une formation BPJEPS selon votre situation. Alors, n’hésitez plus, envoyez-nous votre candidature pour vous lancer dans les métiers du sport et de la santé ! Consultez notre offre de formation et trouvez celle qui vous convient !

          Pour toute question sur les dispositifs de financement, n’hésitez-pas à nous contacter au 02.31.15.69.19 ou sur contact@craf2s.fr.